Édition
Paper-cut

2010

Travail autour de la matérialité plastique et graphique du langage. C'est à dire traduire plastiquement un aspect sémiotique du mot en lui donnant un volume dans l'espace délimité de la feuille. Sculpter les phrases dans le papier pour les faire ressortir avec des feuilles de couleur en jouant entre les mots et les couleurs.
Toutes les phrases utilisées pour ce projet sont empruntées du quotidien. Un peu come jenny Holzer avec ses "Truismes"
("A name means a lot just by itself") qui sont des faux clichés.

40 x 26 cm
46 pages