Master Design-graphique

2013

Nous sommes aujourd’hui dans une société dominée
par l’image : la forme donnée à l’idée d’un objet, d’une chose. Elle n’est ni la réalité, ni un calque de la réalité mais l’évocation d’une réalité perçue. Une réalité reconstituée mentalement dans ses principaux traits (signifiant-signifié). Toute image est un codage de la réalité, analysée par l’observateur. Ce qui inclut la perception et la réception de codes établis par l’auteur de l’image. Un des codes qui nous intéressent ici est celui de la couleur en tant qu’élément indissociable d’un système de communication graphique (panneaux routiers, informations visuelles, directions etc…). La couleur est une perception comme commune à tous c’est à dire au plus grand nombre définit par une norme chromatique naturelle.

Mais qu’en est-il lorsque cette perception est altérée par une déficience du système visuel ? Ce que l’on appelle le daltonisme c’est à dire une perception différente des couleurs et de ses accords. Nous aborderons cet aspect dit déficient non pas comme un handicap (normal/anormal) mais plutôt comme le point de départ d’une construction particulière de la perception, d’une richesse nouvelle d’un système de couleurs. Nous élaborerons un système chromatique cohérent et particulier à partir de cette observation. Nous l’appliquerons pour des systèmes de communications adaptés aux daltoniens comme relation nouvelle de leur environnement visuel.

A. ANALYSE CHROMATIQUE

B. SYSTÈME CHROMATIQUE

C. AFFICHES